Historique

JNapoliL’Américain Joe Napoli, GI survivant de la bataille des Ardennes, tombe amoureux d’un petit village de la vallée de l’Ourthe et décide  d’y créer un festival. En trois mois, un projet à l’américaine est mis sur pied. Les vedettes de jazz, comme Chet Baker, et le public sont au  rendez-vous. 8 ans de success-story .
On parle de Comblain “capitale européenne du jazz”, jusqu’au célèbre festival américain de Newport!

Joe Napoli s’est entouré de l’équipe de “Jazz pour tous”, l’émission radio de Nicolas Dor et Jean-Marie Peterken, de Raymond Arets et  de Willy Henroteaux du journal La Meuse.
La conjonction de toutes ces énergies et d’une stratégie de communication hyperefficace firent le succès de Comblain qui devient “ The  place to be” pour tous les jazzmen entre 1959 et 1966.
On y entendra John Coltrane, Ray Charles, Nina Simone, Chet Baker, Stan Getz, René Thomas, Bobby Jaspar, Bud Powell, Kenny  Clarke, Jimmy Smith, John Tchicai et tant d’autres musiciens extraordinaires…

1959affiche comblain 59: La légende était née de 1959 à 1966 Comblain va devenir 2 jours par  an,  sauf en 1959, un seul jour,  le rendez-vous de la crème des musiciens de Jazz Européens.Ils arrivent à pied, en vélo, en moto, en train, en voiture par autocars entiers. Ils envahissent le petit village campagnard. Les villageois les regardent passer, bouche  bée.  Le bourgmestre déclare le festival  ouvert. Le ciel s’obscurcit,  il va tomber 12 litres d’eau au m2. Mais les festivaliers résistent la pluie collera au festival « Comblain sans pluie n’est pas Comblain ».même si parfois le bourbier du terrain de football fera penser à la retraite de Russie. Comblain allait devenir pendant 8 ans une des capitales du Jazz. Mieux que Newport, mieux  que  Antibes pour la modique somme de 50 francs Belge. Souvenir de 1959  (http://adalen.jimdo.com/)

1960: Arrivée en 1960 des chanteurs de variétés Charles Aznavour et Pétula Clark. Extention de la partie variétés, internationalisation du plateau.Du coté des musiciens on apprend curieusement que Chet Baker a joué dans plusieurs films, que le pianiste Francis thorne habite dans un chateau à Florence.Que le Prince Pepito Pignatelli le batteur de Roberto Mussolini (fils du Duce),est un descendant du pape Clément II. Que le trompettiste Bill Gilmore est peintre et Thomas KIrk est pilote d’avion espion U2.Que la chanteuse Shin Syn chantera en kimono. Aucune considération musicale sur les artistes, la presse people existait déjà.On signale un parking géant, des trains spéciaux sont organisés et à leur arrivée aux Guillemins, les festivaliers sont accueillis par un brass-band “comme à la Nouvelle-Orleans”.Et toutes sortes de stands, baraques à frites, hots dogs, stands publicitaires. participation 5000 entrées le Samedi 6 Août et 20000 entrées le Dimanche 7 Août, 15000 litres de Bière, 5000 hots dogs, des tonnes de frites.(Le hamburger n’était pas encore entré dans les moeurs). Création d’un bal de clôture avec Jean-Claude Menessier (Jean point point, jeux sans frontière, opération 48.81.00). 22000 personnes en une seule journée, record absolu d’entrées pour un festival de Jazz, mieux que Nieuw-Port (16000 – entrées ) Souvenir de 1960 (http://adalen.jimdo.com/)

affiche comblain 611961: Le 3ème Festival International de Jazz à Comblain-la-Tour se déroule le 29 et et le 30 juillet 1961. Le public est venu nombreux pour assister aux prestations des divers artistes présents : l’All Stars Band (armée américaine), la chanteuse katangaise Tany Golan, le duo comique Roger Pierre et Jean-Marc Thibault, la chanteuse belge Pillie Georges, Sacha Distel (qui est aussi guitariste de jazz), le Great Charlie Galbraith All Stars Jazz Band, Diana Dors (qui chante ici du jazz pour la première fois) et le Kenny Clarke trio (avec Lou Bennett et Jimmy Gourley). A noter également : la présence de Joe Napoli, l’ex GI organisateur du festival, qui signe des autographes. Souvenir vidéo de 1961, (Sonuma)

 

 

comblain 62 affiche1962: Record d’affluence pour la 4ème édition du Festival Jazz de Comblain-la-Tour, avec plus de 40000 personnes… Parmi les nouveautés cette année-là : la mise en place d’un second podium dédié aux « yé-yé ». Ce reportage propose des vues de quelques artistes qui se produisent ce 4 et 5 août 1962 : le Zagrebacki Jazz Quartet, Leathertown Jazzmen… Des musiciens belges sont aussi présents : un orchestre représentant l’armée belge, mais aussi les Delta City Boys et Sadi. Enfin, les vedettes américaines de style bien différent : Frankie Avalon et Cannonball Adderley. Remarque : tendez l’oreille, le son est de mauvaise qualité.
Souvenir vidéo de 1962 (Sonuma)

 

affiche comblain 631963: Au début des années soixante, Comblain-la-Tour, un petit village de la vallée de l’Ourthe a été, à chaque été, la capitale européenne du jazz. Il le doit à Jo Napoli, un ancien GI revenu sur les lieux de la bataille des Ardennes, et à une poignée d’hommes de la presse liégeoise, Nicolas Dor, Jean-Marie Peterken, Raymond Arets et Willy Henroteaux. Le festival qu’ils ont organisé pendant quelques saisons, a permis au public de voir et d’entendre les plus grands musiciens. Et, comme le montre ce reportage du JT sur l’édition 1963 qui se passe de commentaire, de « prendre son pied »…. Souvenir vidéo de 1963 (Sonuma)

 

 

comblain 641964: Comme presque chaque année depuis 1959, la pluie est encore au rendez-vous pour accueillir les nombreux fans de jazz au Festival de Comblain-la-Tour, édition 1964. La grande star du week-end est Ray Charles, mais il n’est malheureusement pas filmé… Parmi les musiciens qui se produisent sur scène : les Polonais du Zbigniew Namyslowski Quintet, John Dankworth et son orchestre, les Belges Jacques Pelzer, René Thomas, Jacques Tolot et Benoît Quersin… Sans oublier le grand bluesman américain Memphis Slim. Souvenir vidéo de 1964 (Sonuma)

 

comblain 65 affiche1965: Comblain-la-Tour est plus que jamais la capitale mondiale du jazz en cet été 1965. Et le public répond de nouveau nombreux à l’appel des organisateurs, qui proposent cette année-là une affiche exceptionnelle. Outre la surprise Roger Moore, alias « Le Saint » (conspué par une bonne partie du public), il y a des Belges, comme John Van Rymenant, l’organiste André Brasseur et le pianiste Léo Fléchet, mais aussi Woody Herman, une formation tchécoslovaque jouant du dixieland, la chanteuse Lilian Terry, le saxophoniste free jazz John Tchicai… Enfin, les stars de la seconde soirée Nina Simone et John Coltrane offrent des prestations restées dans toutes les mémoires des spectateurs qui les ont vécues. Souvenir vidéo de 1965 (Sonuma)

John Coltrane: Le Festival de Jazz de Comblain-la-Tour est devenu légendaire. En 8 années, il aura vu passer Ray Charles, Nina Simone, Chet Baker, Stan Getz, Bud Powell, Jacques Pelzer, Bobby Jaspar, Charles Aznavour… Le 1er août 1965, l’immense saxophoniste John Coltrane donne un concert. A ses côtés : McCoy Tyner au piano, Elvin Jones à la batterie et Jimmy Garrison à la contrebasse. Dans cet extrait de la prestation, le quartet interprète « My Favorite Things ».

1966: 8ème et dernière édition du mythique Festival Jazz de Comblain-la-Tour, qui renaîtra en 2009. C’est le grand saxophoniste américain Stan Getz qui clôture le festival… Et qui referme une page historique du jazz en Belgique. Souvenir vidéo de 1966 (Stan Getz) (Sonuma)
Earl Hines en concert au festival jazz de Comblain-la-Tour. Il interprète sur scène « Black Coffee », accompagné de Roland Haynes à la basse et de Wallace Bishop à la batterie. Souvenir vidéo de 1966 (Earl Hines) (Sonuma)

Site très bien documénté sur l’épopée du Comblain Jazz Festival de 1959 à 1966

Retrouvez les programmations de 2009 à 2014.
2009
2010
2011
2012
2013
2014

2015